Les français ont-il l’oreille cassée ?

tintin06fs

 

J’emprunte à l’univers de la BD une expression que j’ai longtemps utilisée… »j’ai l’oreille cassée »…car ne dit-on pas « tu me casses les oreilles ! » de quelqu’un qui fait trop de bruits pour nous et nous fatigue ? Nous abîme même peut être l’appareil auditif….

Et bien selon la dernière enquête IFOP pour le compte de la Journée Nationale de l’Audition, les français ont ce même ressenti.

« Les oreilles des Français sous pression : quels impacts sur la santé ? « , cette enquête a été  effectuée auprès de 1003 personnes âgées de 15 ans et plus et permet d’évaluer la place de l’audition dans l’hygiène de santé des Français…et chez les jeunes, elle est déjà alarmante car les 15-17 ans se sentent beaucoup moins concernés par l’importance et la prévention de leur « capital auditif »…Ainsi seuls 26% d’entre eux portent des protections auditives pendant leurs loisirs sonores….

Même si les jeunes déclarent d’un côté bien entendre, ils concèdent pour beaucoup d’entre eux être gênés dans l’ensemble des situations de la vie courante : 70% dans les cafés, bars restaurants, 70% dans leur établissement scolaire, 80% dans l’espace public, 54% dans les magasins, 76% au téléphone, 74% dans les transports en commun et 52% pendant les repas de famille.

Le ressenti d’acouphènes reste élevé mais stable… Sauf pour les jeunes !
En moyenne, la part de Français ayant ressenti des acouphènes n’a pas évolué depuis 2018. Ce symptôme ORL affecte 48% de la population. En revanche, le ressenti d’acouphène chez les jeunes a significativement augmenté de 2018 à 2019. On passe de 56% à 65% des 15-17 ans et de 49% à 59% chez les 18-24 ans

Or  les personnes ressentant des acouphènes sont encore plus sujettes à  90% (fatigue), 77% (endormissement), 74% (lassitude), 73% (moral/tristesse), 72% (nerveux/irritable), 68% (concentration) et 63% (maux de tête)….

Par ailleurs la perception de port d’aide auditive reste encore paradoxale…:
Plus la sensation des capacités auditives baisse, moins les Français accepteraient de porter des aides auditives. 90% des individus ayant de « très bonnes capacités auditives » accepteraient les aides auditives, 89% chez les « bonnes et moyennes capacités auditives », 76% chez les « mauvaises ».
Face à une baisse de l’audition, et une plus grande nécessité à se faire appareiller, les Français sembleraient moins enclin à franchir le pas de l’appareillage.
Il y a donc encore un travail, plus psychologique, à faire sur le rapport des Français aux aides auditives et à l’acceptation de leur perte d’audition.

Pourtant….Pour ne pas avoir les oreilles cassées : protection auditive, pause sonore et écoute de ses ressentis et fatigues sont incontournables et efficaces

Pourtant…Pour préserver ce sens de la communication et de la cognition qu’est l’audition, le port d’aides auditives, au plus tôt et avec un accompagnement pluridisciplinaire,  permettent une adaptation aux situation de la vie ou au vieillissement naturel…

Pourtant…si l’oreille est cassée…par un acouphène peut être et par une hyperacousie hélas en prime…la Vie se ré-invente, le corps accepte et choisit un autre cours d’eau car la vie n’est peut être pas un long fleuve tranquille mais elle peut être parcourue en faisant appel à des techniques aidantes comme la sophrologie.