Etude scientifique : un protocole de sophrologie évalué, des 1ers résultats intéréssants

Pour post etude acou def

Une étude vient d’être publiée et transmet des résultats très intéressants concernant les apports d’un protocole de sophrologie dans la prise en charge d’acouphène subjectif, ceci dans le cadre précis de cette étude :  soit sur 140 patients ayant bénéficié d’un cycle complet de 6-8 séances de sophrologie sur une période de 2-4 mois.

**Les résultats  observés dans ce cadre précis  sont :
-Une diminution significative et rapide du « handicap »
(suivant protocole de test THI)
-Une action équivalente sur notamment les émotions
-Une amélioration de la qualité de vie
-Une amélioration quels que soient les paramètres auditifs
-Une prise en charge brève

 

**Les auteurs de l’étude envisagent une étude de plus grande ampleur avec un protocole plus exigeant .

**J’ai eu la chance de participer, avec Claire Duval, Géraldine Haegeli, Anke Späth et Evelyne Renardier,  aux premiers travaux en vue de cette étude en 2010 au Pôle sophrologie et acouphène, ce fut une période forte, riche de promesses pour nos patients !

**Un grand merci à celle qui a initié cette étude rigoureuse avec détermination -et beaucoup de travail : Patricia Grévin. Mme Grévin est sophrologue, formatrice, auteur et créatrice du Pôle Sophrologie et acouphène sur lequel vous trouverez des détails précis de ce travail.

**ATTENTION : « affirmer, à ce jour, que la sophrologie est une prise en charge « validée » du patient acouphénique est un abus de langage non conforme aux données de la science »

De même la sophrologie n’est pas un « traitement » des acouphènes et ce protocole ne se présente pas comme tel non plus

**Que cette parution permette en tout cas d’instaurer une relation de confiance entre médecins spécialistes et sophrologues professionnels avec l’objectif premier d’un véritable mieux être pour les personnes souffrant d’acouphène**

L’étude est  consultable ici :

https://www.em-consulte.com/article/1361143/premiere-evaluation-de-la-prise-en-charge-sophrolo